Rechercher
  • George

"S" comme Schiaparelli


S’il souffle un vent de d’originalité et de fantaisie sur la haute couture française des années 30- 40, c’est bien grâce à Elsa Schiaparelli (1890-1973). La créatrice d’origine italienne se fait rapidement remarquer pour son audace et apporte une touche toute personnelle au monde de la parfumerie, dès 1937 avec son parfum « Schocking ».


« Schiap’ », surprend son monde par son goût pour la couleur rose, le fameux rose Shocking que l’on retrouve dans ses vêtements, ses accessoires et ses parfums. Par le choix de noms commençant par sa lettre fétiche, le S, pour désigner ses parfums: « Shocking » puis « Sleeping », « Souci » ou encore « Salut ».


Une exception à cette règle cependant : le parfum « Zut » lancé en 1948, dont le flacon représente des jambes de femme, celles de Mistinguett dit-on, dont la robe stylisée tombe malencontreusement à ses pieds, d’où l’expression de dépit…. Par ses collaborations artistiques car Elsa Schiaparelli aimait à s’entourer d’artistes tels que Salvador Dali, Jean Cocteau, Man Ray, Marcel Vertès, Raymond Peynet, etc.,figuraient dans le premier cercle de ses relations.


C’est pour son célèbre parfum « Le Roy Soleil » lancé en décembre 1945, que Salvador Dali créa le magnifique flacon réalisé par les Cristalleries de Baccarat accompagné d’un luxueux coffret en métal figurant un coquillage.

-----------

Légende des images

Photo 1 : Schiaparelli, Zut, 1948 Flacon dessiné par Fernand Guéry-Colas, réalisé par la verrerie Brosse, Fonds de dotation Baccarat. Photo 1 : Schiaparelli, Sleeping, 1938 Flacon en verre rehaussé à l’or figurant un bougeoir dessiné par Fernand Guéry-Colas dans son coffret en forme d’éteignoir, Fonds de dotation Baccarat.

Photo 2 : Schiaparelli, Le Roy Soleil, vers 1946-1948

Flacon en cristal de Baccarat rehaussé d'or. Création de Salvador Dali spécialement pour le parfumeur. Tirage limité à 2000 exemplaires .

0 vue